mai 2011

Le peuple veut / le dossier de presse de l’ésam de Caen

Dimanche 22 mai 2011

/// Communiqué de presse >

L’école supérieure d’arts & médias de Caen propose du 10 au 24 juin 2011 une exposition consacrée aux affiches et dessins de presse réalisés en soutien à la révolution tunisienne. Elle est intitulée « Le peuple veut ».
Faisant écho à la 1ère Rencontre internationale des dessinateurs presse de Cartooning for Peace organisée par le Mémorial de Caen fin avril, l’ésam se mobilise aujourd’hui pour mettre en lumière le talent créateur de ces très nombreux dessinateurs et graphistes qui contribuent à l’analyse critique du monde contemporain. Quelques mois après la révolution tunisienne, elle produit une exposition engagée qui s’implique à chaud dans les événements du Printemps arabe.
Dans le cadre pédagogique du département Design Graphique de l’école, enseignants et étudiants se sont impliqués dans une démarche collective qui participe à l’édifice des convictions démocratiques de la communauté franco-tunisienne. En France, c’est à l’initiative de Thierry Sarfis et de René Wanner que sont publiées sur Internet dès janvier 2011 les premières affiches de la révolution à l’oeuvre. En Tunisie, c’est par l’énergie de Raouf Karray, enseignant à l’école des Beaux-arts de Sfax, que naît une large mobilisation graphique relayée à Caen par Sarah Fouquet, enseignante à l’ésam et commissaire de l’exposition.
Conjointement soutenue par le ministère des Affaires étrangères et le ministère de la Culture et de la Communication, cet événement itinérant est une coproduction de l’ésam Caen, du Centre du graphisme d’Echirolles et de l’Institut Français de Coopération de Tunis. Regards croisés de nombreux professionnels et étudiants, les affiches et dessins de presse présentés forment un ensemble inédit qui sera accueilli après Caen par Sfax, Tunis, Sousse, Marrakech, Echirolles…
Les supports de communication et la scénographie de l’exposition sont conçus par les étudiants de l’ésam Caen. L’élaboration du catalogue est placée sous la responsabilité de Thierry Sarfis et Olivier Cabon. Le site Internet qui accompagne cette manifestation est créé par Sébastien Marchal et Nasreddine Bouafif.

affiche de Liza Castres, étudiante à l'ésam

/// Liste et liens des exposants >

Dessinateurs tunisiens :

Kader Chelbi
Osama Hajjaj
Ali Nabz
Seif Neichi
Selmen Arts
Othman Selmi
Willis
Z

Dessinateurs et illustrateurs :

Gabriel Alonso
Cécile Benoiton
Gisèle Bonin
Anne-Lise Boutin
Collectif Ensaders
Sarah Fouquet

Ossama HajjajSaad Hajo
Raphaël Larre
Maryline Tréol

Graphistes :
Atelier Strauss
Philippe Bissières
Emilie Bruyère

Olivier Cabon

Hassan Chaban
Ahmed Chardi
Pascal Colrat
David Criado
Collectif Défense d’afficher
Bernard Fournier
Mohammed Guiga

Alex Jordan
Raouf Karray
Ivan Lira
Régis Léger
François Frédéric Leroy
Elsa Maillot
Sébastien Marchal
Malte Martin
Miklos Mesner
Rauch Design
Jean-Pol Rouard
Thierry Sarfis
Laurent Sciamma
Max Skorwider
Bruno Souêtre
Paul Weber

Étudiants de l’école supérieure des arts visuels de Marrakech :
Houssama Chhih
Faiza Jouala
Mohamed Lakhdar
Nayrouz
Jihad Ritouni
Nabil Sarih

Étudiants de l’école supérieure d’arts & médias de Caen :
Margot Abellerd
Zoé Anne (stagiaire scénographie)
Camille Aubert
Élise Bouis
Aurélie Briant
Liza Castres (affiche et carton d’invitation pour l’exposition de l’ésam)
Stéphanie Chéron
Hugo Delange
Tamara Delloue
Doris Elmaian
Clémence Estivals (stagiaire scénographie)Sinéad Lachever
Nathan Latour Novo
Frédéric Lionnet (stagiaire scénographie)
Clémence Mignot (stagiaire scénographie)
Oria Pivard (stagiaire scénographie)
Harilanto Razafindrakoto (stagiaire scénographie)
Amandine Rey
Isabelle Rouyer
Juliette Hoefler
Louise Houel
Anne Jacquinot
Sarah Poulain

 

Nayrouz, étudiante à l'ésav Marrakech

Willis © 2011

Raouf Karray © 2011

Thierry Sarfis © 2011

 

/// Informations pratiques >

«Le peuple veut»
exposition autour de la révolution tunisienne
dessins de presse/affiches/graphisme populaire


commissariat : Sarah Fouquet, professeur ésam Caen
scénographie : Zoé Anne, Clémence Estivals, Frédéric Lionnet, Clémence Mignot, Oria Pivard et Harilanto Razafindrakoto, étudiants ésam Caen
visuel : Liza Castres, étudiante ésam Caen

rencontre avec le dessinateur Seif Neichi et les graphiste Raouf Karray et Mohamed Guiga
le jeudi 9 juin 2011 à 18h30
auditorium ésam Caen
vernissage de l’exposition
le jeudi 9 juin 2011 à 19h30
atrium ésam Caen

exposition visible du 10 au 24 juin 2011
du lundi au vendredi de 10h à 17h30
atrium ésam Caen


17, cours Caffarelli
14000 Caen
téléphone : + 33 (0)2 14 37 25 00
télécopie : + 33 (0)2 14 37 25 01
info@esamcaen.fr
www.esamcaen.frentrée libre

Cette exposition est organisée en partenariat avec l’Institut Français de Coopération de Tunis et le Centre du Graphisme d’Echirolles.

 

 

 

Traits de justice

Dimanche 15 mai 2011

/// Le dessinateur d’audience >

Le site de l’exposition Traits de justice qui tourne en France depui 2010 est en ligne > http://traitsdejustice.bpi.fr/

Page d'accueil du site

 

 

 

 

 

 

 

 

La présence des dessinateurs est liée à l’interdiction d’introduire caméras et appareils photo dans les salles d’audience.
En France, les caméras et appareils photos sont interdits dans les salles d’audience, en vertu de la loi du 6 décembre 1954, qui modifie la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse. Elle prohibe « tout appareil permettant d’enregistrer, de fixer ou de transmettre la parole ou l’image » (art. 38 ter).
A la suite d’une série de procès perturbés par les journalistes, cette loi a été votée dans le but de préserver la sérénité des débats et le travail de la justice.

Le croquis dʼaudience est ainsi une manière de détourner lʼinterdiction tout en illustrant les histoires des procès qui font lʼactualité et ce site permet de questionner le microcosme singulier de lʼunivers juridique. Accusés, témoins, victimes, avocats ou magistrats, ils se partagent le temps dʼune procédure la scène du tribunal sur laquelle délits et autres crimes vont être jugés. Sous les traits de la justice, les dessins dʼaudience captent une réalité cachée. Ils exhibent les protagonistes inconnus dʼun fait divers qui le plus souvent finit dans lʼoubli. Pourtant, des affaires célèbres demeurent présentes dans la mémoire collective. Elles laissent leur trace et interrogent le fonctionnement de la machine judiciaire et, par répercussion, de notre société.

/// Présentation >

Le site permet de visualiser un grand nombre de dessins d’hier et d’aujourd’hui, avant la Révolution par des gravures extrêmement détaillées, tout comme par les dessins enlevés de Sfar ou Tignous pour les affaires récentes des caricatures de Mahomet ou de Colonna.

Procès de Mme Clovis Hugues par Maurice Bonvoisin dit Mars. Le Monde illustré. 17 janvier 1885. 38,5x26cm.

Papon, Accusé, Palais de justice de Bordeaux. Noëlle Herrenschmidt. 1997. Aquarelle et crayon à papier, 32x41cm.