Protubérance organiques

27 mars 2011

 

films

15 mars 2011

pathégo 3!

on l’a fait!!!

15 mars 2011

 

VOUS ÊTES ICI

9 mars 2011

 

Symphonie Robail

Emma Langevain

Obéline Auffret

(Brochures disponible sur le blog ainsi qu’à l’office du tourisme, la maison de l’architecture, l’hôtel de ville et l’Esam Caen)

3 époques, intallations

9 mars 2011

Installation du scotch dans la ville et des prospectus dans le tramway, A et B.

Mois de l’architecture en Basse Normandie

6 mars 2011

Dans une démarche interdisciplinaire, le Mois de l’architecture contemporaine en Normandie propose des regards croisés sur l’architecture contemporaine et l’urbanisme, à travers plus de 70 événements programmés dans une trentaine de villes.
Pour cette 6e édition, la manifestation propose de s’interroger sur la façon dont notre cadre de vie évolue. Nos villes se transforment et se renouvellent, attentives aux préoccupations environnementales et aux nouveaux besoins, soucieuses de positionnement économique et attentives à la concertation. Les  enjeux sont multiples, le rôle de chacun des acteurs complexe. Pour autant le cadre de vie concerne chacun d’entre nous ; c’est l’architecture, le logement, les équipements publics, le territoire, la ville et la campagne, les transports… Qu’en comprenons-nous ?
Le Mois de l’architecture contemporaine invite petits et grands, professionnels ou non à visiter, expérimenter, connaître ce qui compose notre ville. La manifestation s’ouvre à de nouvelles contributions et inaugure de nouveaux partenariats avec la participation de géographes, d’artistes, d’enseignants et d’étudiants qui portent un regard attentif à l’architecture et au cadre de vie, engageant un dialogue renouvelé. Nous formons le voeu que cette 6e édition du Mois de l’architecture contemporaine en Normandie connaisse un vif succès et puisse permettre à chacun de devenir acteur de la ville de demain.

Poésie urbaine

3 mars 2011

Dans quelques jours commencera le Mois de l’Architecture Contemporaine à Caen. A cette occasion, retrouvez les interventions complètes proposées dans le centre-ville de Caen par les étudiants du Département Design Graphique de l’ésam dans ce dossier de présentation. Ainsi que les différents articles consacrés à ces interventions et au projet « CAEN MEME » de Malte Martin dans Etapes magazine et sur le site de la Ville de Caen.

© Malte Martin / Agrafmobile

 

Mois de l’architecture / plan des interventions

22 février 2011

interventions des étudiants de l'ésam dans la ville

Les étudiants de 3ème année design graphique devaient réfléchir à des moyens graphiques simples et peu coûteux, prenant en compte un ensemble de contraintes liées à l’espace public, pour investir la ville et sensibiliser sa population à l’urbanisme et ses enjeux.
Tout de suite ce sont posées certaines questions comme par exemple :

Comment l’architecture est elle investie par ses habitants?
Comment l’architecture a-t-elle évoluée au fil du temps?
L’impact de l’architecture sur la ville?
Chacun s’est approprié différemment ces questionnements pour adopter des postures personnelles:
– Perception personnelle des habitants, témoignages de souvenirs en rapport avec certains lieux de la ville.
– Perception historique des monuments, des différentes époques, de l’avant guerre, de la reconstruction et de l’architecture contemporaine.
Les étudiants invitent les caennais à un parcours retraçant les différentes époques de construction des bâtiments.
– Jeux dans la ville avec la mise en place de « parasites » qui investissent des bâtiments.
– Impact de l’architecture sur la ville avec le rapport ombre/lumière.
–  Aménagement de la ville, vis-à-vis de l’omniprésence de l’eau, en disposant des panneaux et des niveaux d’eau en rapport avec la montée de l’Odon.

3 parcours, 3 lieux, 3 époques

10 février 2011

Caen marée basse

10 février 2011

Notre projet a pour but de sensibiliser les habitants de Caen sur le fait que plusieurs rivières souterraines traversent la ville, en particulier l’Odon.

Nous sommes donc parti sur une signalisation très simple, inspirée des panneaux d’information du code de la route où nous avons mis en évidence des cavités aquatiques sous les voies piétonnes, de bus ou de tramway.

Ces panneaux ont ensuite été imprimés en sérigraphie et serons disposés dans certaines vitrines de commerces de la rue saint Pierre. Le choix de cette rue c’est imposé logiquement car c’est sous celle-ci que l’on trouve le cours d’eau le plus important.