À propos

Les étudiants réalisent des films sans images (image noire) qui sont projetés dans les conditions d’une salle de cinéma, les spectateurs sont plongés dans le noir complet. Seuls un titre et le nom de l’auteur apparaissent sur l’écran. Le spectateur puise dans son imaginaire les images du film. La contrainte stipulait qu’en étant infiniment concentré sur l’ouïe, le spectateur soit le producteur-metteur en scène-acteur de ses propres images. Le spectateur puise dans son imaginaire et se fait son cinéma.