« Immersion dans la ville de Caen »

La ville de Caen a évolué malgré la contrainte de l’omniprésence de l’eau en son sein. Grâce aux avancées technologiques et techniques des conceptions architecturales, nous n’en voyons aujourd’hui qu’une présence apprivoisée. La présence du port dans le centre ville témoigne de ce passé et de la façon dont l’homme a dompté son milieu de vie.

Cependant, l’eau est toujours présente dans les sous-sols et certains endroits conservent des stigmates de cette partie de l’histoire de la ville. Ainsi, les fondations marécageuses de l’église Saint-Jean donnent à cette dernière l’allure d’une tour de Pise gothique et la plaine de Caen est régulièrement inondée. À l’heure où le réchauffement climatique entraîne une montée des eaux, nous doutons de ce confort architectural. Notre passé ressurgit tel un tsunami.

La fin du monde est proche, n’oubliez pas vos brassards.

Nous sommes donc parti sur une signalisation très simple, inspirée des panneaux d’information de la hauteur de l’eau à l’époque ou Caen été submergé par les eaux. Ces panneaux ont ensuite été imprimés au traceur et serons disposés dans  l’impasse de l’Odon ainsi que dans la rue Saint Pierre. Le choix de cette rue c’est imposé logiquement car c’est sous celle-ci que l’on trouve le cours d’eau le plus important.


Julien Ménager, Mickael Martin, Camille Blanchemain.